Porto #2 Quelques infos pratiques

Il y a quelques jours, je partageais ici quelques photos prises lors du dernier week-end à l’étranger de la saison (et de l’année je pense). Avant de vous emmener avec moi dans les rues colorées de Porto, voici un article avec quelques informations pratiques.

LE VOL
Opodo, l’agence de voyage en ligne à fuir !
Deux mois et demi avant notre départ, nous avions réservé nos billets d’avion via le site Opodo qui proposait des prix plutôt intéressants avec un vol aller avec Vueling (juste avec bagage à main) et un vol retour Air Méditerranée (avec bagage en soute inclus parfait pour ramener quelques souvenirs), le tout pour 118€/personne. Mais voilà 30 jours avant le départ, on reçoit un e-mail nous informant que… « Pour des raisons commerciales la ligne CDG PORTO CDG est annulée à compter du 21 SEPTEMBRE 2013 ». On nous propose gentiment un vol Lisbonne – Paris mais bon, on n’était pas sensées partir de Lisbonne mais plutôt de Porto… Bref on n’a plus de vol retour et on essaie de contacter Air Méditerranée pour le remboursement mais comme on est passées par Opodo c’est à l’agence de voyage de nous rembourser. On essaie de contacter Opodo mais on dirait presque une société fantôme, on n’arrive à avoir personne ! Un mois et demi après l’annulation du vol, on a toujours pas été remboursées et on a du payer un autre vol retour par ailleurs.

Vueling, la compagnie low cost qui a ses avantages
Le vol retour, on l’a finalement pris chez Vueling. En s’y prenant donc 1 mois à l’avance, on a du payer 67€ ce qui représente 57% du prix initial de notre aller-retour mis on se dit que ça aurait pu être pire ! Avec cet imprévu, on a donc fait un aller-retout paris-porto avec Vueling. C’est ma 2nd expérience avec cette compagnie low cost et je vous avoue que je commence à bien l’aimer. On est y plus l’aise que dans les sièges de Ryanair ou d’Easyjet et en plus de la valise cabine, on peut avoir un sac à main ! La prochaine fois qu’on voyage, il y a des chances qu’on passe directement par cette compagnie plutôt que d’acheter sur Opodo que je vais bannir à cause de son service clientèle inexistant !

hellokim_porto13_12

Pour aller à Porto de Paris, il faut compter 2h de vol. L’aéroport est plutôt beau et moderne mais il est surtout facile de s’y repérer même si on ne parle pas le Portugais ! Au retour, on a eu 1h30 de retard mais heureusement que l’aéroport a quelques boutiques et de quoi se restaurer parce que le temps se serait fait sentir encore plus long !

L’HÉBERGEMENT
Pour notre séjour de 3 jours 2 nuits à Porto, on a réservé à l’hôtel Sheraton en passant par Voyage-privé. Pour 2 chambres de 2 personnes avec petit-déjeuner et accès au SPA inclus, nous en avons eu pour 395€ soit 99€/personne ce qui est plutôt raisonnable pour un établissement 5 étoiles et des chambres dites « Deluxe ».
Les chambres étaient très belles et spacieuses. Le SPA était magnifique et avec le temps maussade qu’on a eu, je peux vous dire que c’était d’un réconfort extrême !

hellokim_porto13_20

La façade du Sheraton est toute en verre et avec des ascenseurs tout en transparence, la monté et la descente sont de véritables attractions. La vue n’est pas des plus remarquables mais c’est plutôt appréciable de jour comme de nuit.

hellokim_porto13_21

hellokim_porto13_22

hellokim_porto13_23

hellokim_porto13_24

Le matin, la petit déjeuner était pris dans la salle de restaurant avec sa moquette moelleuse, ses fauteuils capitonnés et ses tables bien dressées. En plus des viennoiseries, nous avions une petite sélection de patisseries locales, ainsi qu’un cuisinier qui faisait des tortillas à la demande. C’était très bon, et tellement bon qu’on se remplissait bien le ventre et on déjeuner sur le pouce en plein milieu de l’après-midi.

hellokim_porto13_26

hellokim_porto13_27

hellokim_porto13_28

Le petit bémol de cet hôtel est son emplacement. S’il est à Porto même et à quelques centaines de mètres du métro, il n’y a pas grand chose autour. Il faut marcher longtemps ou reprendre le métro avant de voir un peu d’animation, et encore…

hellokim_porto13_19

SE DÉPLACER SUR PLACE
Porto n’est pas une très grande ville mais le meilleur moyen de se déplacer rapidement est tout de même le métro. On peut bien entendu prendre le temps de se balader mais les rues sont souvent en pentes ce qui peut fatiguer rapidement et comme les rues sont pavées, il faut être très prudent quand il pleut car une glissade peut vite arriver.
Le métro est en très bon état pour ne pas dire neuf. Comparé au réseau parisien, on dirait plutôt à un tram qu’à un métro même s’il y a des parties souterraines. Curiosité du réseau, toutes les lignes ont un tracé identique dans Porto même qui traversent la ville d’Est en Ouest. Une seule ligne permet d’atteindre le Sud de la ville et le bord du Douro alors même que la partie animée de la ville se trouve au bord du fleuve.

hellokim_porto13_13

hellokim_porto13_14

hellokim_porto13_15

Le titre de transport est appelé Andante, et il s’agit d’une carte qu’on achète à 0,50€ et qu’on recharge à l’unité ou par lot. On achète les titres selon la zone de départ et la zone de destination. A proximité des bornes de recharge, il y a une carte de Porto découpée en zones et une liste avec les stations de métro et les zones correspondantes. Selon les zones de départ et d’arrivée, le tarif varie et c’est franchement pas cher. Pour aller de l’aéroport (z4) à notre hotel (z2), nous n’avons payé que 1,80€ ! Pour rappel, l’Orlyval est de 8,70€ pour Antony et de 11,30€ pour atteindre Paris. Pour les trajets plus courts, il faut compter 1,20€ et le titre est valable 1h.

hellokim_porto13_16

hellokim_porto13_17

LA VILLE : Le toursime et la crise en font pas bon ménage
A notre arrivée, nous avions décidé d’aller au Sud de la ville à pieds parce que c’est quand même sympa de se balader et de tomber par hasard sur de petites pépites. Mais voilà, de l’hôtel aux premiers monuments, on n’a pas croisé un chat. La ville est quasi-déserte. Il n’y a que dans la rue commerçante Santa Catarina et au bord du Douro que nous avions l’impression de voir du monde. Ailleurs, les rues sont tellement moins fréquentées… Je sais qu’il faut comparer ce qui est comparable mais à paris il y a toujours du monde partout et à toute heure de la journée, là c’était comme tout le temps vide. En plus, il y a beaucoup de bâtiments abandonnées, de commerces et restaurants fermés et avec la météo grisâtre que nous avons eu, nous vraiment eu l’impression d’être dans une ville abandonnée et frappée de plein fouée par la crise.

hellokim_porto13_29

hellokim_porto13_30

hellokim_porto13_31

Malgré ça, on a passé un bon week end ! Je vous en dirai et vous montrerai davantage dans les prochains articles !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Facebook Twitter Email
 
2 commentaires sur Porto #2 Quelques infos pratiques

2 commentaires

  1. Gaëlle dit:

    C’est bon à savoir ! (surtout pour l’agence de voyage)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Free High Quality Images Download Free Stock Images Download Free Images Free Stock Photos & Images Beautiful Free Stock Photos (CC0) Free stock photos