Table La villa Andrea

La semaine dernière, j’ai testé un restaurant italien à deux pas de la Gare du Nord à Paris.

La Villa Andrea
Cuisine italienne

Dans les assiettes
A la carte, beaucoup de choix : des anti pastis, des pizzas, des pâtes, des viandes, des salades… Il y en a pour tous les goûts. Pour le dîner, nous avons commencé par du pain cuit au four à l’ail et au basilic. Apparemment cuit à la demande, il était vraiment bon !

La-villa-Andrea_Apero_072017_HelloKim

Pour continuer, quelques beignets de mozzarella accompagnés d’une petite salade et d’une sauce tomate. C’était plutôt bon mais pas exceptionnel.

La-villa-Andrea_Entree_072017_HelloKim

Pour les plats, il y avait autour de la table des pâtes à la carbonara ainsi qu’une escalope milanaise. Pour avoir goûté l’escalope, je peux vous dire que c’était plutôt bien. Parfois elle peut-être un peu sèche mais là elle était parfaite. Bon, servie avec des frites, l’escalope n’avait rien de dépaysant mais mon amie avait une envie de frites…

La-villa-Andrea_Plats_072017_HelloKim

Moi j’ai pris la pizza Bufala : base tomate, mozzarella de bufala, roquette et tomate cerise. La mozzarella était plutôt bonne mais la pizza manquait globalement un peu de gout. Peut-être que le chef a été pas assez généreux en sauce tomate…

La-villa-Andrea_Pizza_072017_HelloKim

Pour le dessert, mes amies ont partagé une tarte tatin, moi j’avais déjà bien trop mangé !

La-villa-Andrea_Dessert_072017_HelloKim

Les lieux et le service
La salle est claire, propre et climatisée. Pour les jours de canicule, c’est l’adresse idéale mais il faisait légèrement trop frais pour moi et je crois que ça n’a pas aidé pour que je puisse manger chaud : à peine arrivée à la moitié de ma pizza et elle était déjà froide… Et pourtant je mange plutôt vite à ce qu’il parait !

La-villa-Andrea_Deco_072017_HelloKim

Côté service, ce n’était pas vraiment au point. Notre serveuse nous avait dit être nouvelle et effectivement, elle a eu beaucoup de mal à prendre notre commande sur sa tablette…
Les entrées et les plats sont arrivés en même temps mais pas vraiment. Sont arrivés successivement le pain, l’entrée et en même temps, les pâtes. Et après quelques minutes, on a eu l’escalope et la pizza… Rien n’était coordonné et du coup ce n’était pas très agréable.
Le dessert a mis plus de 30 min pour arriver. La commande est prise, et au bout de 15 minutes rien n’arrive et la serveuse s’en aperçoit alors attrape le plat à tarte de la vitrine réfrigérée pour l’emmener à la cuisine. 15 minutes après, toujours rien et on a dû la réclamer pour qu’elle arrive enfin après encore un petit peu d’attente. Et quand elle est arrivée, elle était brulante, fumante… Impossible de la manger sans se bruler !

Les prix
Sans offre, l’adresse est chère. 3 € pour le pain, 8 € pour les beignets de mozzarella. Pour les pizzas, il faut compter entre 11 et 16 € selon les recettes et la mienne était à 16 €. L’escalope Milanaise était à 19 €. Pour les pâtes, il faut compter entre 11 et 18 € et la carbonara était à 13 €.

Taux de recommandation : 2,5/5
L’endroit est sympa mais n’a rien d’atypique. Le service est à améliorer. Les plats sont bons mais vraiment sans plus et c’est cher pour ce que nous avons eu dans nos assiettes.

La villa Andrea
109, boulevard de Magenta Paris 10ème

Rendez-vous sur Hellocoton !
Facebook Twitter Email
1 Comment on Table La villa Andrea

Table Chez Rice and fish, tout est dans le bol

Ce qui est bien quand on travaille dans un quartier vivant, c’est qu’on peut tester de nouvelles adresses quasiment tous les jours. La semaine dernières, mes collègues m’ont emmenée dans un tout petit restaurant Japonais à deux pas de la rue St Denis.

Rice and Fish
Restaurant japonais, bar à grillades

Dans mon bol
Deux adresses Rice and fish dans la même rue et nous sommes allées à celui qui sert des grillades et notamment des bols de riz. Moi, j’ai choisi le bol avec le poulet Katsu accompagné de tempura de légumes. Le poulet était parfait, et comme les tempura de légumes il ne baignait pas dans l’huile. Avec la petite salade de pousse, c’était frais !
Parce que je suis restée raisonnable, je n’ai pas pris de dessert mais mes collègues ont succombé pour le cheese cake au matcha qu’elles avaient déjà goûté et qu’elles adorent !

Rice-and-fish_poulet-katsu_tempura-legumes_201707_HelloKim

Les lieux et le service
La salle n’est pas très grande et comme la fréquentation est assez forte, elle se remplit vite. La décoration est à la fois minimaliste et assez farfellu avec ses posters et ses grues en origami au plafond. Il y a aussi un bar à l’entrée du restaurant où on voit les cuisiniers s’affairer mais assez étroit.
Côté service, rien à redire. C’était rapide et efficace.

Rice-and-fish_deco-salle_201707_HelloKim

Rice-and-fish_deco-vitrine_plafond_201707_HelloKim

Rice-and-fish_deco-bar_201707_HelloKim

Les prix
Mon poulet katsu accompagné de tempura de légumes était à 13 €.

Taux de recommandation : 4/5
Le plat peut paraitre un peu cher pour de la cuisine japonaise mais c’était plutôt bon et suffisamment copieux.

Rice and Fish
22 rue Greneta – Paris 2ème

Rendez-vous sur Hellocoton !
Facebook Twitter Email
1 Comment on Table Chez Rice and fish, tout est dans le bol

Bullet journal Comment j’ai commencé

Le Bullet Journal est la mode depuis quelques années déjà, mais j’ai laissé mûrir l’idée avant de me lancer très récemment et après tout le monde. Avant de vous raconter mes débuts, le Bullet Journal qu’est-ce que c’est ? 

Le Bullet Journal, aussi appelé BuJo est un carnet (magique) qui permet de mettre sur papier un système d’organisation, de mettre à plat ses objectifs, de suivre son avancé et surtout de laisser parler créativité. Pour celles et ceux qui collectionnent les carnets, il rassemble en un seul votre agenda, vos listes en tout genre (to do list, wishlist, etc.) ainsi que votre carnet de croquis.
En faisant quelques recherches, j’ai découvert que le bullet journal a été conceptualisé outre-Atlantique par un designer qui livre les principes de base sur son site.

Je voyais régulèrement sur Instagram et Pinterest ces carnets 100% DIY et ils me parlaient tellement alors que l’envie d’écrire (non pas un roman mais de prendre un stylo et grifonner sur une feuille) était revenue, que j’avais envie de travailler mon écriture, que je voulais appliquer les conseils de Florence Servan-Schreiber et nommer mes 3 kifs par jours (je vous en parlais ici), et qu’il me fallait reprendre mes bonnes habitudes (10 000 pas par jour, manger moins mais mieux, me coucher tôt, etc.) et que je lisais un livre plein de bon sens qui préconise de monitorer ses mauvaises pratiques pour les corriger. Bref, j’avais très envie mais je n’osais… J’avais pourtant déjà mis un tout petit pied dedans en gribouillant sur mon semainier Mr Wonderful.

 

Une publication partagée par Kim (@hellokim_) le

A l’occasion de la sortie des nouveaux agendas 2017-2018, avec les Cookies on a passé en revue ceux de Mr Wonderful mais on a aussi beaucoup parlé du My365 agenda. Sur le compte Instagram, ils me faisaient de l’oeil et j’avais vu quelques aperçus qui me donnaient vraiment envie de m’en offrir un mais je n’avais pas l’impression qu’il me correspondait à 100%. C’est là qu’on a commencé à parler des bullets journal. Elles m’ont encouragée… et je me suis lancée !

 

Une publication partagée par Kim (@hellokim_) le

Pour commencer, pas d’achat mais j’ai sorti le plus beau carnet de mon stock (oui je suis une acheteuse compulsive de carnets et j’ai un petit stock) : un carnet signé WearLemonade acheté sur le salon Créations & Savoir-faire 2016 si je ne me trompe pas. Quand j’avais craqué, je ne savais pas encore ce que j’en ferai mais à 19€ l’unité, je m’étais dit que je l’utiliserai pour y coucher des choses qui me touchent. Le format n’est pas optimal pour un Bullet Journal avec ces lignes mais je me suis adaptée.

PAR OÙ COMMENCER ?

La première chose que j’ai fait c’est parcourir le web et surtout Pinterest pour trouver des idées de mise en page mais aussi des idées de listes à dresser (aussi appelées “Collection” dans le vocable BuJo) et j’en ai profité pour créer quelques nouveaux tableaux. Comme le Bullet Journal est entièrement personnalisable, on y met vraiment ce qu’on veut, où on veut et comme on veut et c’est ça qui est intéressant !

Pour avoir les idées claires, j’ai fait des listes de ce que je voulais y faire apparaitre, en dehors du carnet avant de les formaliser dans le carnet… C’est un peu comme mettre des boites des dans boites non ? Un truc de maniaques je pense… 

Bullet-journal_que-mettre-dedans_HelloKim

Quand j’ai eu les idées à peu près claire, je me suis lancée. Et voici les premières page de mon BuJo.

LES SYMBOLES

Suivant les recommandations, la première page de mon Bullet Journal recense les clés du carnet. On commence par les symboles qui permettrons d’identifier les types d’information ainsi que les indicateurs. Je n’ai évidemment rien inventé mais j’ai pioché des idées essentiellement sur Pinterest et je n’y ai repris que ce qui m’intéressait. Et comme c’est modifiable, je peux revenir dessus si ça me chante ! D’ailleurs, au début j’ai voulu utilisé la loupe pour indicateurs des recherches mais finalement ma loupe est moche alors j’ai changé par un simple point d’interrogation.

Bullet-journal_les-cles_HelloKim

Il est aussi recommandé de faire suivre la page des clés par l’Index mais j’avoue que je vais zapper cette étape :)

LA VUE MENSUELLE

Certains commencent pas un calendrier de l’année mais j’en ai pas trouvé l’utilisé alors je ne l’ai pas fait mais j’ai fait une vue mensuelle. Sur cette double page, j’ai le calendrier du mois avec à gauche les anniversaires et à droite les sorties prévues.

Bullet-journal_vue-mensuelle_HelloKim

LA VUE HEBDOMADAIRE

Comme on ne peut pas tout mettre dans une vue mensuelle, j’ai fait une vue hebdomadaire qui s’étale sur 2 doubles pages où chaque demie-page est un espace pour une journée. Le section commence par un petit calendrier du mois avec une mini illustration et un espace pour les notes importantes de la semaine.

Bullet-journal_page-hebdo1_HelloKim

Pour les espaces journaliers, j’ai pré-délimité les espaces avec un cadre décoratif mais assez minimaliste. Chaque cadre contient ici la date du jour et un espace prévu pour mes 3 kifs de la journée en reprenant l’expression adorée de Florence Servan-Schreiber.
Autrement, j’y mets les choses à faire, les informations à rechercher, les évènements non notés dans la vue mensuelle, etc.

Bullet-journal_pages-jours_HelloKim

Et encore une fois, comme c’est hyper flexible, j’ai changé légèrement le style de mon en-tête de la vue hebdo entre la 1ère et la 2ème semaine.

Bullet-journal_page-hebdo2_HelloKim

SUIVI HEBDOMADAIRE DE MON ALIMENTATION

Après un premier essai non concluant, je me suis arrêtée cette semaine sur ce type de vue pour le suivi de mon alimentation. Je mets noir sur blanc tout ce que je mange avec une estimation des calories. Je pourrais le faire sur l’application de mon bracelet tracker mais ça n’a pas d’impact sur ma perception parce que les vues sont journalières. Ici, avec cette double page, je vais voir d’un coup d’oeil si sur la semaine j’ai été sage ou non. Et le fait d’écrire (et non pas saisir) les choses vont peut-être m’aider à prendre conscience.

Bullet-journal_suivi-alimentaire_HelloKim

TRICOT EN COURS

Quand je tricote en suivant un patron, il m’arrive très souvent de le modifier parce que la coupe ne me convient pas, que je n’utilise pas le fil recommandé, que mon échantillon ne correspond pas, ou que je préfère d’autres techniques. Pour partager avec vous les changements opérés ici sur le blog, j’ai décidé de tout bien noter dans mon BuJo !

Bullet-journal_tricot-en-cours_HelloKim

Sinon, j’ai aussi noté : 
– la date à laquelle j’ai commencé l’ouvrage
– la qualité du fil utilisé
– les résultats de l’échantillon

Globalement, je pense que je vais recenser tous les ouvrages que je commence avec quelques informations clés pour garder une petite trace en plus des revues que je fais sur le blog surtout qu’il m’arrive de publier des articles près d’un an après avoir terminé…

SUIVI DU BLOG

D’ailleurs, en parlant du blog, j’ai fait une double page avec le calendrier pour noter les articles à préparer/publier et les idées de billets à faire. Je ne sais pas encore si je vais garder ce format parce que je ne suis pas certaine qu’il y a une véritable valeur ajouté ainsi. Il faut que je réfléchisse.

Bullet-journal_suivi-blog_HelloKim

OBJECTIFS ET AUTRES LISTES

Pour me rappeler des bonnes résolutions que j’ai pris, il y a bien sûr le daily tracking que j’ai mis en place mais pas de photos à partager ici parce que je ne suis pas encore convaincue du format utilisé. 

Bullet-journal_objectifs_HelloKim

Sinon, j’ai aussi fait une double page avec les objectifs globaux, une petite liste de films et séries à voir et une wishlist. 
(Ici les petits dessins ne se voient vraiment pas parce que je l’ai fait avec le surligneur pastel Frixion qui est vraiment très léger.)

Bullet-journal_objectifs-todo_HelloKim

MON BULLET JOURNAL EN QUELQUES MOTS

Style : on peut dire que mon Bullet Journal est plutôt minimalist. Il y a quelques illustrations mais ça reste marginal. J’aimerai développer le côté dessin mais je ne suis pas encore assez sûre de moi. Sinon, je me suis dit que j’allais utiliser qu’une couleur dominante par mois. En Juillet, c’est donc vert d’eau pour moi !
Fourniture :
pas d’achat pour le moment parce que j’avais pas mal de stylos et feutres en stock. Dans ma trousse, il y a essentiellement un stylo noir, un crayon à papier, quatre stylos/feutres de différentes épaisseurs de la couleur du moment et une règle.
Si l’activité me plait toujours au bout d’un mois ou deux, j’avoue que je m’achèterai bien un feutre type pinceau pour m’essayer à la calligraphie. Et sinon, j’aimerai bien des stylos-feutre effaçables (type Frixion).
Mais au final, on a pas besoin de beaucoup de chose pour débuter un Bujo : un carnet, un stylo et une règle peuvent amplement suffire.

Au bout d’une semaine, je peux dire que j’aime beaucoup passer un peu de temps tous les jours à alimenter mon BuJo. Je me surprends de temps à autre à préférer occuper mon temps à remplir de mon Bullet Journal plutôt qu’à tricoter… (OMG, ai-je vraiment dit ça ??? Mais comme c’est pas forcément long, je finis toujours par reprendre mon tricot !) 
Je crée les rubriques et les pages au fur et à mesure au gré de mon envie et de mes inspirations. Si je ne suis pas satisfaite, ce n’est pas grave parce que je pourrais faire autrement pour la semaine ou le mois suivant. Et je crois que c’est la clé quand on débute : il ne faut pas se bloquer si on est pas sûr !

Bullet-journal_mon-materiel_HelloKim

Bon bah voilà, avec ces quelques pages partagées, vous connaissez presque tout de ma vie…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Facebook Twitter Email
4 Comments on Bullet journal Comment j’ai commencé
Free High Quality Images Download Free Stock Images Download Free Images Free Stock Photos & Images Beautiful Free Stock Photos (CC0) Free stock photos