Kakebo ou le livre de compte

Aujourd’hui, et avec un peu de retard, je vais vous parler d’une activité qui m’est venue en complément de la tenue de mon Bullet journal : le Kakebo. Parmi les templates que j’utilise pour mon bullet journal, il y a le suivi de budget où j’essayais de noter toutes mes dépenses. Et puis avec mes nouveaux projets de cette année 2019, j’ai voulu avoir un suivi un peu plus rigoureux de mes dépenses. Mon amie Krystel m’a alors (re)parlé du Kakebo et j’y ai trouvé de très bonnes idées pour m’aider dans ces nouveaux objectifs.

Kakebo est un terme japonais qui désigne le livre de compte ménager. L’idée est de consigner toutes ses dépenses mais surtout d’avoir une vision plus détaillée et un meilleur suivi qu’un simple coup d’œil sur le solde de son compte en banque. Je vais vous montrer ici comment j’ai construit mon Kakebo.

Une vue d’ensemble

Le solde disponible

Pour commencer, rien de tel qu’un petit bilan de ses finances. Je commence le mois en faisant un point le montant global de mes avoirs. Pour ma part, j’ai plusieurs supports et c’est parfois un peu difficile de voir où j’en suis. 

Ici, sur la page de gauche, je liste tous mes supports d’argent en précisant le montant. Alors il y a par exemple le compte courant, les tickets restaurant, les comptes virtuels tels que Paypal, les espèces, etc. Une fois que c’est listé, je fais une addition pour avoir une idée de mon solde disponible. Et comme je parle de solde disponible, je ne compte pas mon épargne qui, sauf cas exceptionnel, ne doit pas venir financer les dépenses courantes. 

Les frais fixes

Sur une nouvelle page (ici à droite), je liste tous mes frais fixes : j’ai tous les mois les mêmes montants qui sont prélevés sur mon compte. Je pense au loyer, échéances de prêts, factures d’eau, d’électricité, divers abonnements, impôts (locaux maintenant qu’il y a le prélèvement à la source pour les impôts sur le revenu), etc. Ces dépenses varient peu et souvent arrivent tous les mois et c’est donc assez facile d’anticiper ces dépenses.
Après avoir tout listé, on fait alors une addition pour connaitre le montant de ces frais fixes.

Si on soustrait les frais fixes à son solde disponible, on peut alors avoir une idée du montant dont on dispose pour le mois en cours pour toutes les autres dépenses qui sont elles plus variables.

Le suivi hebdomadaire

On a parfois pas une idée très claire de ses dépenses au quotidien et pour pouvoir suivre cela, rien de mieux qu’un petit tableau. Ici sur une double page, je fais une colonne par jour avec en fin de colonne le total des dépenses de la journée, et j’indique sur chaque ligne une catégorie de dépense, avec en fin de ligne, le total des dépenses hebdomadaires pour une catégorie donnée. 

Avec ce tableau à double entrées, on peut suivre facilement les dépenses par catégorie ce qui peut aider à se rendre compte du montant qu’on y consacre. Personnellement, j’utilise des catégories de types : courses divers, restaurant et autres sorties, shopping, etc.

Sous la ligne des totaux quotidien, j’ai ajouté une toute dernière ligne pour mettre à jour mon solde disponible jour après jour. J’ai décidé de ne pas faire figurer sur ce tableau hebdomadaire les frais fixes pour ne pas faire doublon, sachant que je suis partie du principe que je ne pouvais pas vraiment influer sur le montant de mes frais fixes.

Le suivi mensuel par catégorie

Pour un suivi encore plus fin de mes dépenses mais avec une vue mensuelle, j’ai aussi des pages où je note en détails les dépenses par catégorie. Donc en plus d’inscrire mes dépenses quotidiennes dans le tableau hebdomadaire, je reporte ces montants dans des listes spécifiques. Pourquoi faire ce doublon ? L’idée est d’avoir une vue plus globale sur les dépenses du mois et surtout par catégorie pour pouvoir identifier là où il y a des excès et des marges de progression.

Parmi les catégories que j’emploie, il y a…

. les dépenses liées au foyer : l’appartement, son entretien, etc.
. la catégorie boire et manger : les courses alimentaires dans l’essentiel
. la catégorie hygiène et beauté : j’aurai pu la regrouper avec les dépenses du foyer mais comme pour 2019 j’ai pour objectif de limiter mes dépenses en cosmétiques en utilisant mon stock issus des box que j’ai accumulé, j’ai pensé que cette catégorie me permettrais de suivre cette résolution
. la catégorie transport 
. la catégorie suivi médical : avec les factures et le suivi des remboursements de la CPAM et de la mutuelle
. la catégorie sortie, loisir et culture : avec les restaurants, les concerts, spectacles, livres etc.
. la catégorie shopping : avec les dépenses en vêtements et autres accessoires parce que je me suis dit qu’il fallait que j’apprenne à me raisonner.

Voilà, j’espère que ça sera utile pour celles et ceux qui voudrait mettre en place une meilleure gestion des finances !

Facebook Twitter Email
 
Laisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec*