Ma première Broderie moderne avec lettrages et rose, à l’effigie de Maille Space

Il m’aura fallu un certain temps, mais cet été j’ai enfin pu mettre mon temps à profit pour enfin utiliser les échevettes que j’avais acheté pendant le confinement et qui attendaient sagement d’être utilisées, et j’ai aussi profité des soldes pour m’offrir un peu de matériel supplémentaire. Après 2 semaines, j’ai fini mon premier tambour décoratif orné de lettrages et de jolies roses. Voici comment je m’y suis prise.

Matériel

Pour réaliser cette broderie décorative, j’ai eu besoin des éléments suivants :

. Un tambour et toile à broder : ici j’ai pris un tambour prêt à créer de Kesi’art d’un diamètre de 21 cm
. Des échevettes aux couleurs de Maille Space dont voici les références : bleu foncé 3750, bleu-gris 932, rose clair 754, rose foncé 352, corail 351, doré Kesi’art 104
. Une aiguille à broder taille large
. Un feutre Frixion
. Une paire de ciseaux

Comment reporter le motif sur la toile ?

Une fois le matériel réuni, la première étape est de reporter le motif sur la toile, mais comment faire quand on ne sait pas dessiner ou qu’on est pas bien sûr de soi ? Le plus simple est de trouver un motif ou les éléments à broder et de les imprimer sur une feuille. Ensuite, il faut placer le motif sous la toile et utiliser une source de lumière pour que le motif apparaissent à travers la toile. Beaucoup se plaquent sur une fenêtre pour utiliser la lumière du soleil, moi j’ai découpé le motif aux dimensions du tambour et j’ai placé la feuille entre ma lampe de bureau et la toile. j’ai ensuite utilisé mon feutre Frixion pour reporter les contours du logo de Maille Space.

Le feutre Frixion est parfait parce qu’il s’efface grâce à une source de chaleur et il suffit par exemple de place la toile sous le fer à repasser pour que les coups de feutres disparaissent sans laisser de trace.

Si tu veux aller un peu plus loin, tu peux investir dans une tablette lumineuse. C’est plus simple et plus précis que la technique de la source de lumière parce qu’on est bien mieux installé. Moi je me suis un peu loupée pour cette première broderie, j’avais un peu bougé et du coup, j’ai eu quelques corrections à faire pendant que je brodais. Ce n’est pas très cher, les premiers prix sont autour de 10-15€ et tu peux aussi l’utiliser pour reproduire des dessins !

Comment faire les lettrages ?

Pour réaliser les lettrages, j’ai utilisé le point arrière. Il est très consommateur mais je trouve que ça donne un résultat très régulier. Pour se faire, on pique d’abord au point de destination depuis sous la toile pour faire ressortir l’aiguille puis on repique au point de départ de bas en haut. 

Pour commencer, je dessine d’abord les contours d’un trait de la lettre, avant de remplir l’espace entre les traits de contour.

J’ai procédé trait par trait pour suivre une logique de mouvement, mais il est tout à fait possible de faire tout le contour d’une lettre avant de remplir. Et si tu regardes de plus près, tu verras que j’ai réalisé mes points arrière de remplissage en quinconce pour un effet de matière

Si tu as suivi mon cheminement créatif sur cette création sur Instagram, tu as peut-être vu que j’avais du défaire quelques lettres car après les avoir brodé, je me suis rendue compte qu’elles n’étaient pas bien alignée. Et effectivement, en cas d’erreur, il est très facile de se corriger en défaisant les points les uns après les autres.

La technique de broderie de lettrage est la même pour les typographies manuscrites que les typographies d’imprimerie.

Comment réaliser les roses et autre ornement végétal en broderie ?

Le placement des éléments

Pour les roses que j’ai brodé, je m’étais dit que j’allais faire au feeling en improvisation totale mais après en avoir fait quelques unes, je n’arrivais pas à avancer. Du coup j’ai repris mon feutre Frixion et j’ai commencé à dessiner les éléments les uns après les autres. 

Ce que je conseille quand tu ne sais pas comment orner ton projet, c’est de définir à l’avance les quelques formes que tu vas reproduire. Ici j’ai 4 éléments différents : 
. La rose que je peux faire à l’unité ou regrouper par 3
. Les petites feuilles en V que je peux accoler aux fleurs ou laisser en solo
. Les petits noeuds qu’on appelle aussi French knot en Anglais
. Les branches feuillus

Ensuite, il n’y a plus qu’à positionner les éléments progressivement en veillant à une certaine harmonie de placement. Ça paraît assez abstrait comme ça, mais ça vient petit à petit.

Technique de broderie pour les roses

Je pense que la première fois que j’ai vu (ou revu) les roses en broderie et qui m’a donné envie de me (re)mettre à la broderie (moderne) c’était chez Laura alias Petite biche rose. Elle a réalisé une petite vidéo explicative et c’est tellement simple que ça en est déconcertant !

Technique de broderie pour les feuilles

Pareil, pour les feuilles, j’ai utilisé une technique que Laura avait montré sur une vidéo Instagram.

Technique de broderie pour les branches

Pour les branches, j’ai eu un peu de mal avec une technique que j’avais trouvé sur Youtube alors je me suis rabattue sur le point arrière. J’ai d’abord brodé les feuilles d’une couleur et j’ai ensuite brodé les tiges et les pétioles dans une autre couleur.

Technique de broderie des points

Pour ces petites touches de couleur, j’ai utilisé le point de nœud. 

Et voilà, aujourd’hui la broderie trône fièrement dans mon atelier. Je suis fin prête à personnaliser quelques vêtements. J’ai d’ailleurs profité des soldes pour acheter quelques basiques à personnaliser. Ce n’est qu’une question de temps !

Facebook Twitter Email
 
Laisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec*