Tricot La commande spéciale d’une future mariée

Je l’ai dit mais j’ai eu du mal à tenir ma résolution que revenir sur le blog pour le faire (re)vivre car un nouveau projet s’est présenté à moi et je n’ai pas su le refuser (je vous en dis plus dès le mois prochain, c’est promis !). Mais là, je reviens pour de vrai (vous me croyez n’est-ce pas ?) ! J’ai trouvé de l’aide pour mettre à jour WordPress et changer le plugin de langue (oui, et c’est pour ça que certains articles font un peu la gueule mais j’y travaille) ! J’ai plein de matières à partager : de nouvelles adresses, quelques voyages et bien sûr du tricot, d’ailleurs c’est par ça que j’ai décidé de commencer !

Donc, après 8 – 9 mois de travail intense et très chronophage, je suis maintenant libérée et j’ai plus de temps à consacrer à des choix plus personnels. Le premier ouvrage que j’ai débuté a été une commande très spéciale. Il y a quelques mois, une amie m’a demandée de lui confectionner un gilet pour accompagner sa tenue de mariée. L’événement est organisé en Bretagne à la fin du mois d’août et même si nous avons un été assez chaud, elle est tellement frileuse qu’elle a préféré avoir une option pour se couvrir au cas où le temps ne serait pas assez clément. 

La future mariée voulait un modèle duveteux, ajouré et super loosePour le fil, avec la complicité de Natalie du site 1001laines.com j’ai réalisé quelques échantillons à partir d’une sélection de fils Drops.

On a retrouvé le côté duveteux avec la Drops Air  dont la fibre est aussi légère que chaude. J’avais aussi testé les fils Drops Brushed alpaga silk, la Drops Kid silk et la Drops Sky mais les coloris « naturels » étaient trop foncés pour le blanc de sa robe (sur la photo, on distingue à peine les nuances je vous l’accorde) et le coloris blanc allait être bien trop blanc. 

Pour la coupe, je lui ai conseillé quelques chose de bien plus ajusté pour mettre sa silhouette en valeur et on a opté pour un modèle type cache-cœur. Après avoir pris ses mensurations, j’ai fait un croquis de l’ouvrage, des calculs dans tous les sens pour convertir les centimètres en nombres de mailles et rangs, et c’était parti !

Comme je déteste l’assemblage, j’ai pensé les étapes de telle sorte à limiter le nombre de coutures et c’est comme ça que j’ai tricoté les devant et le dos en un seul morceau, avec des aiguilles circulaires et un câble de 100 cm. 

Pour limiter l’effet « jersey qui roule », j’ai débuté avec des côtes 2/1 (endroit/envers) et poursuivi avec un simple jersey. Le cache-cœur couvre à peine les hanches donc j’ai commencé les diminutions pour le décolleté assez rapidement.

Arrivée au niveau de l’emmanchure, j’ai laissé en attente les 3/4 de l’ouvrage pour ne continuer qu’avec le devant droit et des jours plus nombreux et réguliers. Ici le premier devant est terminé, je vais pouvoir continuer avec le dos.

Qu’est-ce que vous en dites jusqu’ici ? Vous aussi ça vous arrive de créer vos propres patrons ? J’avoue que j’ai un peu la pression (ceci est un euphémisme !!!). Je tricote des vêtements pour adulte que depuis l’année dernière et là je crée un patron de toute pièce pour quelqu’un qui n’est pas moi et pour une occasion plus que particulière, alors j’espère que je rendu sera beau et qu’il plaira !

Facebook Twitter Email
 
Laisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec*