À la découverte de Petite Série

Hello la compagnie, il y a quelques semaines je vous parlais très brièvement sur Instagram de ma collaboration avec PETITE SÉRIE. Aujourd’hui, je en dis plus sur cette toute nouvelle marque créée par mon amie Cathy (qui a d’ailleurs créé la charte graphique de Hello Kim). Plutôt que vous faire une présentation bateau, je vous propose de découvrir cet univers et concept en quelques questions-réponses.

Hello Kti, peux-tu nous raconter un peu l’histoire de PETITE SÉRIE ?

Hello Kimkim et cher lecteurs et lectrices! Je vous fais la version courte ! 😉
Je suis graphiste de formation et j’ai fait le choix de changer de métier quand je suis devenue tata pour la première fois (2011). En effet, j’ai commencé à faire des vêtements pour ma nièce par plaisir, et ensuite je me suis dit pourquoi pas en faire mon métier parce que le monde de l’enfant m’inspire et m’amuse vraiment !

Alors je suis retournée à l’école pour apprendre le modélisme et le montage de vêtements (2013). Diplôme en poche, je fais mes premières armes en tant que styliste chez SGMJ et DPAM au département Nuit (pyjama, lingerie et accessoires), où je découvre les coulisses du prêt-à-porter. Je suis à la fois fascinée et désorientée par la manière dont les choses sont faites. Je me demande comment ça se passe pour faire ceci cela ? Comme un enfant qui demande sans arrêt pourquoi, je commence à m’interroger et à m’intéresser aux conséquences de l’industrie textile… Ce que je découvre m’exaspère et m’énerve profondément, surtout dans quel état allons-nous laisser la planète aux prochaines générations ?

C’est donc pour des raisons environnementales, pour préserver la planète que PETITE SÉRIE est né. La volonté d’agir pour une cause où je suis prête à me battre de tout mon cœur, pour que les enfants d’aujourd’hui et de demain puissent connaître les richesses et merveilles de notre planète terre comme nous la connaissons aujourd’hui. PETITE SÉRIE est une marque de vêtements enfant basé sur l’upcycling.

On fabrique à la main des vêtements à partir de matières déjà existantes (vêtements de seconde main, des chutes de tissus, fins de rouleaux) pour en faire de nouveaux produits de valeur. On ne produit pas de nouvelles matières donc on ne pollue pas davantage l’environnement. On recherche les matières les plus naturelles, pour créer des pièces fortes et de qualité, qui dureront en style et dans le temps.
Chaque modèle est une pièce unique ! Idéalement, j’aimerais que ça devienne une petite série d’où le nom de la marque 😉 !!
Notre philosophie c’est d’exprimer l’authenticité de chaque individualité avec style tout en respectant la planète. 

Quelles sont tes principaux points d’attention quand tu crées une collection ?

Je pense surtout à un point d’attention en particulier sur lequel je voudrais mettre l’accent, c’est la qualité de la matière, le plus naturelle possible (sauf cas exceptionnel). C’est pas parce qu’on récupère des matières non utilisées, que l’on récupère tout et n’importe quoi ! Pas du tout, j’aime les belles matières, je les respecte et j’aime les mettre en valeur.

Ah oui, un 2ème point d’attention, c’est de penser le vêtement pour qu’il dure en style et qu’il soit mixte le plus possible. Et c’est un vrai challenge ! C’est pour cela que pour chaque modèle, je mets un point d’honneur sur la praticité (très important dans la mode enfant), le style intemporel et la mixité (si possible). Penser autrement le vêtement, pas pour être à la mode, qui n’est pas du tout ma façon de penser et de faire, mais plutôt penser le vêtement pour qu’il dure de générations après générations, où le style reste fort et la distinction des sexes à travers les vêtements ne soient plus catalogués.

On peut lire sur ton site que les vêtements sont produits localement. Comment ça se passe ?

Localement, « près de chez vous » oui c’est vrai ! Car actuellement, je récupère les matières dans la région d’Île-de-France, ensuite je sélectionne les meilleurs matières pour les mettre en avant dans une collection. Donc de la recherche de la matière, à la conception, fabrication et production, tout se passe dans la région d’Île-de-France dans notre atelier.

Personnellement, je m’occupe de la recherche de matières, du stylisme, du modélisme et de la découpe, ensuite c’est ma mère (couturière professionnelle en qui j’ai entièrement confiance) qui s’occupe du montage de chaque modèle. C’est 100% local ! Ça reste familial, mais pour grandir il va falloir penser à faire appel à d’autres personnes que maman… tout en restant
local (Made in France).

Quelles sont tes inspirations ?

J’aime beaucoup voyager ; ça forge le caractère, on découvre d’autres cultures et on se découvre aussi, et surtout ça permet de prendre du recul sur notre vie et existence (ça me fait ça à chaque fois), et quand je voyage ce que j’aime le plus, c’est de rester suffisamment longtemps dans le pays pour m’imprégner du rythme de vie, de l’atmosphère, de la culture, des personnes… pour me sentir moi-même comme une locale et ça m’enrichie mentalement.

C’est sûrement pour cela que mon inspiration première part d’une destination (un pays, un lieu, un événement en particulier…). Par exemple, la première collection est sur Los Angeles, et la 2ème collection est sur Londres. Et le nom de chaque modèle est le nom d’une ville de la destination choisie. (En plus je trouve qu’il y a une super sonorité dans les noms des villes around the world qu’on trouve pas ailleurs!! J’adore ;-p)

La destination donne le ton de la collection. Et par la suite, l’inspiration peut venir d’une couleur, d’une matière, d’une musique, d’un film, d’une peinture, d’une photo, d’un mouvement, d’un objet, d’un motif, d’une phrase, d’un proverbe, d’une discussion, d’une envie… bref de tout ce qui m’entoure et qui m’inspire, donc ça peut être tout et n’importe quoi ! Et je finis par faire un mix de ce que j’aime et ce que j’ai envie de raconter.

Le but ultime d’une collection, ce n’est pas seulement de créer une cohérence visuelle des vêtements (même si y-a grave du taff de ce côté-là), mais c’est aussi de raconter une histoire. J’adore les histoires ! C’est pour ça que je m’amuse à faire des clip vidéos à chaque collection pour mettre en scène une histoire, un message ! C’est mon petit plaisir perso et ça donne vie
aux vêtements !

Où peut-on trouver les produits PETITE SÉRIE ?

On trouve les produits PETITE SÉRIE sur le site en ligne www.petiteserie.com (pas de système de paiement en ligne pour le moment, donc il faut m’envoyer un mail pour toute commande) et aussi sur divers événements (me suivre sur les réseaux sociaux et newsletter pour être au courant).

Le tout premier événement, c’était y-a pas longtemps, au village de noël du label Une Autre Mode Est Possible UAMEP à la Recyclerie (8-9 décembre 2018), ils m’ont invité pour que je puisse présenter mon travail. Ça a été une super opportunité où j’ai eu un retour positif de la plupart des personnes. C’était le premier événement et sûrement pas le dernier ! 😉

En plus de notre collaboration sur cette collection Automne-Hiver 2018, tu en as fait d’autres et ce depuis le début. Est-ce que travailler avec d’autres créateurs est une choses importante pour toi ? 

Quand je crée une collection, au départ j’ai une certaine vision du rendu global. Ça reste abstrait, sous forme d’idées. Puis je laisse mes idées prendre de l’ampleur, sans me mettre de barrière, laissant mon imagination voir grand. Et ensuite, je regarde ce que je peux faire et ce que je ne sais pas faire. Et dans ce que je ne sais pas faire, je contacte les personnes
avec qui j’aimerais travailler. Ça peut être des personnes dans mon entourage ou des personnes que je ne connais pas mais qui m’inspirent

C’est de cette façon que le résultat sera plus enrichissant et incroyable !! Réunir des talents dans des domaines divers permet d’enrichir la collection et que chacun apporte sa contribution qui va donner vie et sens aux vêtements. Les collaborations me viennent spontanément, je trouve cela naturel de faire appel à d’autres personnes parce que c’est plus intéressant humainement parlant et que je préfère travailler en équipe. La diversité et l’échange, c’est ce qui permet d’avancer plus vite. Et le résultat est toujours génial, beaucoup mieux que si tu bossais toute seule dans ton coin. « L’union c’est la force », tout est dit !

Pour la dernière collection FW2018 :

Collab photo avec Amandine Lafon @folky_francy
Collab musique avec Major Cameron 
Collab Illustration avec Sarah @butterbeedesign
Collab de savoir-faire avec Kimkim @hellokim_

Un petit mot pour la fin ?

J’ai concrètement commencé le projet PETITE SÉRIE en janvier 2018. Auparavant, j’étais dans une très longue période de réflexion, d’introspection et de doute, j’avais du mal à passer à l’action à force de trop penser. Je suis donc super fière d’avoir réussi à sortir deux collections et de terminer l’année sur l’évent au village de noël UAMEP. C’est une vraie victoire personnelle !

Je crois sincèrement que si on écoute son cœur et qu’on agit avec ses tripes ! Rien ne peut nous arrêter ! This is just the beginning… ! 😉

A tous ceux et celles qui ont toujours voulu se lancer mais qui n’ont pas encore passé le cap,
j’ai envie de vous poser 4 questions (je cite Jim Rohn) :
– « Pourquoi ? »
– « Pourquoi pas ? »
– « Pourquoi pas vous ? »
– « Pourquoi pas maintenant ? »

Appel personnel

Votre avis m’intéresse pour faire évoluer la marque, je prépare un questionnaire pour le retour des fêtes de fin d’année (courant janvier 2019) et j’ai besoin de participant(e)s. Si vous souhaitez répondre à mon questionnaire, je vous invite à vous inscrire à la newsletter PETITE SÉRIE sur le site internet www.petitserie.com et je vous l’enverrai dès qu’il sera prêt ! Merci pour votre aide ! Et à bientôt !;-)

Voilà, vous en savez maintenant un petit peu plus sur cette nouvelle marque éco-responsable et locale. Pour en savoir davantage, je vous invite à consulter www.petiteserie.com.

Et vous pouvez aussi découvrir ou redécouvrir notre précédente collaboration ici.

Facebook Twitter Email
 
Laisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec*